Caroline: Aujourd’hui, nous interviewons M. Fontaine, architecte du cabinet Line Architecture à Paris qui a réalisé l’aménagement d’un local situé rue Bel Air à Paris pour la Société Philanthropique, une association spécialisée dans les domaines de l’insertion sociale et de la prise en charge des personnes âgées et des personnes handicapées.
Bonjour M. Fontaine, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions et de nous recevoir dans les lieux mêmes où les travaux d’aménagement ont été réalisés.

C: De plus en plus de bailleurs sociaux s’intéressent à l’accessibilité de leur parc immobilier et réalisent des travaux de mise aux normes PMR (Personnes à mobilité réduite).
Pensez-vous que ce projet pourrait intéresser les bailleurs sociaux et être installé à grande échelle dans les logements sociaux ?
M Fontaine: Effectivement, ça peut intéresser les bailleurs sociaux à condition que ce soit fait de façon réfléchie et pratique pour être utilisable par des personnes en fauteuil roulant.
La cuisine peut être plus petite, plus grande, adaptée…

C: Quelle est la proportion de logements accessibles à Paris ?
F: Selon les chiffres de 2010, moins de 1% des logements sont accessibles aux personnes handicapées dans le domaine des bailleurs sociaux.

C: On va parler de ce projet:
Comment est né ce projet ?
Quels étaient leurs besoins en terme d’accessibilité ?
Quels étaient leur cahier des charges pour ce projet d’aménagement ?
F: Ce projet est né du fait qu’ils avaient besoin d’une extension pour un centre de jeunes handicapés.
Ils ont récupéré des anciens bureaux qui n’étaient pas du tout adaptés en termes d’accessibilité.
Notre but était de leur faire un aménagement qui corresponde au cahier des charges dont ils avaient besoin.
C’est à dire, de leur permette de recevoir des personnes à mobilité réduite ou carrément en fauteuil roulant.

C: Cette association était au courant des obligations légales de la loi 2005 entrée en vigueur le 1er janvier 2015 concernant l’accessibilité des ERP – établissements recevant du public ?
F: Oui, parfaitement, c’est d’ailleurs dans ce cadre qu’ils nous ont contacté car nous sommes spécialisés dans la conception de lieux pour recevoir des personnes handicapées.

C: Quelles ont été vos recommandations en terme d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite ?
F: Sur ce local spécifiquement, toute la chaîne d’accessibilité depuis la rue.
Il y avait des obstacles à franchir, tout ce qui est mobilier pour les sanitaires et une cuisine adaptée.

C: Combien de temps s’est écoulé entre la première prise de contact avec le client et la livraison du chantier ?
F:Il s’est écoulé 9 semaines exactement.

C: C’est assez rapide alors!
Une de nos cuisine-kitchenette de Ergosolutions, réglable en hauteur, a été installée.
Combien de temps a-t-il fallu pour la pose et l’installation de cette cuisine ?
F: Cela a été très rapide, le technicien l’a posée en une journée.

C: Le client est-il satisfait des fonctionnalités offertes et de l’optimisation de l’espace ?
F: Oui, le client est très satisfait des produits de manière générale.
Ce qui lui a plu, c’est d’avoir un plan de travail réglable en hauteur électriquement.
Ce qui permet de l’adapter à tout type de personne handicapée. ça descend assez bas!
Cette fonctionnalité concernant le plan de travail lui a beaucoup plu mais également le fait que le four soit adapté pour pouvoir être manipulé aussi par des personnes handicapées avec la porte qui se rétracte sous le four et la plaque pour venir poser les plats chauds si besoin.

C: Quelles sont les raisons pour lesquelles, une cuisine réglable en hauteur été privilégiée pour ce projet ?
F: Le fait qu’elle soit adaptable aux différents types de handicap que l’établissement est susceptible de rencontrer.
On peut avoir des personnes en fauteuil roulant qui nécessitent d’avoir quelque chose de très bas, comme on peut avoir des personnes handicapées qui ont besoin d’avoir une mobilité assez haute pour pouvoir manipuler les objets.

C: Vous trouvez ça, très pratique ?
F: Je trouve ça très pratique.

C: Quelles sont vos anticipations concernant les obligations légales pour l’accessibilité des logements dans le futur à court et à moyen terme ?
F: A court-terme, rendre obligatoire l’existence de dispositifs pour permettre aux personnes handicapées de vivre comme tout le monde.
A moyen-terme, d’avoir une loi comme celle qui a été formulée pour les établissements recevant du public ERP.

C: M. Fontaine, merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous expliquer comment s’est
déroulé ce projet d’aménagement d’un ERP pour le rendre accessible aux
personnes en fauteuil roulant et l’accompagnement et les conseils que vous avez donnés au
client en tant qu’architecte du bureau Line Architecture et professionnel du
secteur.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *